comdigitale

La communication digitale des brasseries  

La communication est un vaste sujet ! Les outils et méthodes sont si nombreux que l’on s’y perdrait. Les connaître et surtout bien les utiliser est nécessaire si l’on veut se faire une place parmi la concurrence et prendre de l’avance sur elle.

La communication digitale comprend tous messages diffusés via le web, les médias sociaux et le mobile. Elle a l’avantage devant les moyens de communication traditionnels car elle propose à la fois une possibilité d’échange et d’ubiquité (qui ne rêve pas d’être partout à la fois !).

Quels outils sont les plus adaptés à la communication d’une brasserie ? Pas de réponse prédéfinie à vous fournir. Il faut se concentrer sur sa clientèle actuelle, savoir qui nous sommes mais aussi où nous voulons aller. De nombreux outils existent : personal branding, community management, publicité sur les réseaux sociaux, création et mise à jour de site internet, référencement gratuit, référencement payant, relations presse web (bloggers, journalistes en ligne), veille e-reputation… Ses outils passent par des supports utilisés par tous et tous les jours. Facebook, Twitter, Youtube, Google sont devenus inévitables en très peu de temps et font aujourd’hui partie de notre vie.

Il paraît peinant pour les restaurateurs de transmettre l’héritage de la gastronomie française via les nouvelles méthodes de communication. 35% d’entre eux seulement ont un site internet. C’est si peu par rapport au nombre d’établissement que compte notre pays. Mais comment pourront-ils donc se faire connaître ? Compter sur le bouche à oreille ou les personnes qui passent par hasard devant l’enseigne ne permet pas d’assurer un chiffre d’affaire décent aujourd’hui.

J’ai pris en compte de l’importance de ce type de communication par ma volonté permanente d’évoluer en même temps que mes clients. Je m’adapte à leur manière de manger, à leurs goûts mais aussi à leurs modes de consommation médiatique. Pour la Holding, ce passage est inévitable ! C’est pourquoi les brasseries l’Edito se mettent petit à petit à l’heure du digital.